Résistance à la fatigue

En science des matériaux, la résistance à la fatigue correspond à la limite de charge qu’un matériau peut maintenir indéfiniment, de manière théorique, sans être endommagé. Dans la pratique, on peut parler de résistance fonctionnelle car de nombreux matériaux, et notamment de nombreux types d’aciers très résistants, doivent supporter de nombreuses vibrations.

Résistance à la fatigue

En plus de la quantité de changements de charge, le type joue également un rôle important. Il faut ici faire la différence entre pression, traction, courbure et torsion. Différents types d’oscillation ou de combinaisons peuvent diminuer d’avantage la durée de vie des matériaux. Les charges largement au-dessus de la résistance à la fatigue pourraient provoquer des dommages et une rupture du matériau.

Comment peut-on augmenter la résistance à la fatigue ?

Les exigences en termes de résistance à la fatigue dépendent de la fabrication. Un faible effet d’entaille sur une pièce diminue la résistance à la fatigue des matériaux utilisés. Toutefois, une modification dans la fabrication n’est pas toujours possible. Les méthodes de durcissement de surface sont une possibilité permettant d’augmenter la résistance à la fatigue. BORINOX® offre un traitement pour l’utilisation de l’acier raffiné ou de l’acier inoxydable. Ce procédé à basse pression augmente la résistance à la fatigue par le durcissement jusqu’à 5 fois de la surface. Ainsi, des caractéristiques positives du type d’acier raffiné utilisé, telles que la protection contre la corrosion, ne sont pas perdues.