L'appellation d'acier austénitique

L’appellation d’acier austénitique vient du terme austénite en référence à Sir William Chandler Roberts-Austen (1843-1902).L’acier austénitique est un acier avec une teneur de nickel supérieure à 8 {f88466b4ccbabed1892f277af33e60591a99b34597dd39b07bf7c0e72ae0834b} et qui possède une structure cristalline cubique à faces centrées. Il appartient, au même titre que les aciers ferritiques et martensitiques, au groupe des aciers inoxydables et présente une combinaison de propriétés mécaniques en relation avec une résistance à la corrosion. Grâce à ces caractéristiques, les aciers austenitiques sont répandus dans tous les domaines qui ont de hautes exigences en termes de résistance à la corrosion.Le groupe d’aciers austenitiques comprend les substances 1.4301 (X5CrNi18-10, AISI 304), 1.4401 (X5CrNiMo17-12-2, AISI 316), 1.4404 (X2CrNiMo17-12-2, AISI 316L), 1.4571 (X6CrNiMoTi17-12-2, AISI 316 Ti).

Acier austénitique

Caractéristiques de l’acier austénitique

Le groupe d’aciers inoxydables austenitiques a l’avantage d’être résistant aux conditions environnementales agressives, en particulier contre les attaques de corrosion. La structure austénitiques et la maléabilité qui y sont liées résultent en une excellente ténacité, aussi à basse température de fonctionnement. La bonne ténacité va de paire avec une mauvaise usinabilité du matériau.

Un acier austénitique avec une forte teneur en nickel a les caractéristiques suivantes

  • résistance à la corrosion augmentée pour l’acier chromé avec une faible teneur en nickel (en particulier la corrosion sous tension)l’acier austénitique est largement antimagnétique (non ferromagnétique)
  • faible résistance à l’allongement (200–300 N/mm²) • Haute résistance à la traction (700–1300 N/mm²)
  • haut coefficient de dilatation (16,0 × 10−6 K−1 pour l’acier 1.4301)
  • densité 1.4301 (V2A, AISI 304) : 7,9 g/cm3, 1.4401 (V4A, AISI 316L) : 8,0 g/cm3
  • peut être durci par des procédés de traitement thermique conventionnels facilement soudable

L’acier inoxydable possède les caractéristiques attendues par l’industrie, la technologie de la médecine et dentaire, le secteur automobile, l’industrie du bâtiment ou encore le secteur chimique.Son durcissement relativement faible et sa tendance au soudage à froid sont des facteurs limitant pour de nombreuses application. Ces désavantages peuvent être éliminés avec la méthode BORINOX®.

Comment le durcissement d’acier inoxydable peut-il améliorer les caractéristiques d’acier austénitique ?

Les caractéristiques positives des aciers avec une teneur en nickel peuvent être améliorées grâce à la méthode BORINOX®, sans pour autant diminuer la résistance à la corrosion. Un avantage à ne pas pouvoir appliquer les procédés de durcissement courants.Ainsi, la dureté de surface d’un acier non traité peut passer de 200 HV à plus de 1300 HV. Malgré cette augmentation significative de la dureté de surface, la résistance à la corrosion n’est pas influencée négativement par le procédé BORINOX®. En outre, l’énorme augmentation de la dureté de surface diminue efficacement l’usure par abrasion, l’usure par cavitation et le soudage à froid des combinaisons d’aciers inoxydables. La couche de diffusion obtenue est sombre et a tendance à s’effriter comme c’est généralement le cas pour les couches obtenues par le procédé PVD, le chromage, le nickelage et la pulvérisation thermique.Vous trouverez davantage d’informations concernant les substances utilisées avec BORINOX®ici.